lundi 26 juillet 2021

UltrAriège

Enfin l'UltrAriège est parti.

L'année dernière les organisateurs avaient du renoncer à la première édition de l'Ultra Ariègeois à cause des restrictions sanitaires. Apres beaucoup d'incertitudes, cette première édition a bien eu lieu du 22 au 25 juillet 2021.


3 coureurs de Mazères Course Pédestre étaient au départ sur des formats différents.

Pierre S, seulement 3 semaines après sa belle performance sur le 70k de Font-Romeu s"est engagé sur le 100k et 6500mD+. Une première pour lui sur une distance aussi longue.

Boris, habitué aux longues distances a préféré, aprés de longs mois sans compétition, se lancer dans la bagarre du 50k et 2600mD+.

Manu de son côté cherchait plutôt une course de référence pour découvrir les sensations du trail et de la course en montagne. Après une préparation minutieuse, il s'est élancé sur le 22k et 1200mD+.

Pierre S a ouvert le bal samedi matin à 6h et s'est élancé sur les pentes Ariègeoises avec l'ascension du mont Fourcat en entrée.


Il réalise une course tres régulière, preuve de bonne préparation physique et mentale, et termine à la 50é position sur 238 partants. Une performance de haut niveau pour quelqu'un qui découvre la longue distance. Pierre aurait même pu gagner quelques places sans une erreur d'inattention (sûrement due à la fatigue) qui lui a fait perdre quelques minutes.

Voilà son résumé qui nous fait vivre la course de l'intérieur.

UltrAriege 100km, une date, une course que j’avais déjà coché l’année dernière, annulé pour raison sanitaire .
Cette fois ci, c’est la bonne, me voici sur la ligne de départ sans trop savoir ce qui m’attends mais optimiste, le but étant de franchir la ligne d’arrivée.

Départ à 6h du matin, avec un temps idéal et déjà une bonne ambiance, je suis prêt 👍.
Je vais vite déchanter, les jambes ne sont pas au rendez-vous  sur les 10 premiers kilomètres mais en attaquant l’ascension du Mont Fourcat je me sens à l’aise , je trouve mon rythme, les bonnes sensations arrivent, me voici dans la course.


Durant les 60 kilomètres suivants, un vrai régal , je sais pourquoi je fais ce sport :  à chaque ravito, les bénévoles sont là, à l’écoute, disponibles et souriants ; sur le chemin de belles rencontres ; beaucoup d’encouragement tout le long de la course et sans oublier, la présence de personnes inattendues qui m’a fait chaud au cœur (Aouari, Christophe T et Bruni, MERCI 😉).

Me voici déjà au ravito du 67ème kilomètre, là, les choses commencent à se compliquer, une bonne pause s’impose avant d’attaquer une sacrée bosse de 4 km et 1000D+ à laquelle j’ai pensé une bonne partie de la course 😓. Je pense à ce moment-là, une fois en haut, le plus dur sera derrière moi.

Finalement, à ma grande surprise, plus d’appréhension que de mal , je la passe doucement mais sans trop de problème. J’attaque la descente seul en direction du ravito de Prades, je suis dans mes pensées et je loupe l’intersection 😤 ce qui me coute 500m de plus …….. et à ce moment-là les mètres commencent à compter 😂.

Arrivée au ravito, grande surprise, ma femme et mon fils, qui me suivent depuis le début de la course, sont là, alors que ce n’était pas prévu sur le road book. La surprise me fait du bien !

A ce stade, il me reste 20 km,  beaucoup de descente et la nuit commence à tomber. Je me sens bien la ligne d’arrivée n’est pas loin. C’était sans prévoir qu’à 10 km de l’arrivée, une grosse douleur aux cervicales m’est apparue, m’empêchant de bouger les bras, et même de courir.

Tant pis faut arriver ! je me traine, je subi, je bloque le cerveau et j’avance…  je vois tout près les lumières d’Ax, j’y suis presque, je passe un dernier croisement et je vois l’arche …. et mon fils qui m’y attends pour franchir la ligne ensemble.


Ca y est je sonne la cloche

Je suis soulagé, heureux et épuisé mais dans ma tête je pense déjà à la prochaine 🙃🤪
Merci à ma famille, aux amis et à tous les membres de MCP qui m’ont soutenu et encouragé ; cela m’a boosté tout le long de la course !

Et je finirai par remercier les organisateurs et les bénévoles de ce super évènement où tout était parfait 👏👏👌👍 🙏

Bravo Pierre, surement la première d'une longue série.

Le même jour à 7h, c'est autour de Boris de s'élancer sur le 50k.

Une distance "courte" pour notre ultra traileur mais surement tout aussi difficile.
Boris est un compétiteur et il a bien décidé de jouer les premiers rôles.

Des le départ notre champion se trouve dans le quatuor de tête, la bagarre est rude et le niveau très relevé.
Boris termine à une magnifique 3e place à moins de 10 secondes devant le 4e, que la bagarre fut belle …. et rude.



Son résumé, toujours aussi captivant, témoigne de la lutte pour le podium.

Une course un peu bizarre avec ce contexte, un peu moins d'enthousiasme, une année qui commence tard et trop tard pour des ultras d'après moi. Départ très très rapide et je sent que l'histoire du 50 de l'ultrariege ne va pas durer bien longtemps...montée a Cadène express, 20min descente a appy 34min...et avec une belle petite entorse a vouloir jouer avec les cailloux. Pas trop de bonnes sensations pas de sauce pour arroser la viande...j'ai fait un peu de playback, j'avais prévu une grosse montée du scaramus et un enchaînement balagues / chioula assez rapide mais il ne fut rien de ça, devant trop rapide pour moi et trop d'écart et derrière le train sifflé. La fin se fera au mental de chez mental une dernière descente de 8kms a mettre les cuisses sur les épaules, mais le boulot est fait 3eme au final !!! Finalement je crois que c'est plus facile de courir un ultra que 50 kms à bloc 😣😣

Félicitations Boris, un podium sur la 1ère édition, c'est gravé dans le marbre.

Dimanche matin, Manu est dans les "starting-blocks"pour son 1er trail... et pas des moindre.

Une belle et (tres) grosse bosse dès la départ, la suite est sûrement encore plus sélective avec de nombreuses relances, épuisantes et successives.


Ce 22k sur les sentiers Ariégeois est sûrement la course idéale pour se faire une idée de la spécificité mais aussi la beauté de ce sport.

Manu termine en à peine plus de 3h (les spécialistes apprécieront) à une belle 70e place sur plus de 140 participants.





Avec un tel sourire à l'arrivée, ce n'est que le début ......

Bravo à tous, l'épreuve était attendue et n'a pas déçue, sélective, grandiose et très bien organisée.



Vivement l'année prochaine.


  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire