mardi 28 octobre 2014

Mon premier marathon


Pour commencer, je dirais "que de chemin parcouru", il y a 10 mois à peine, je rejoignais le MCP sur la pointe des pieds pour préparer le cross départemental des pompiers sur les recommandations et les conseils de Claude ... et me voilà donc aujourd'hui sous un beau soleil au départ de mon 1er marathon ... l'ambiance est bonne mais c'est pas l'euphorie ... en même temps le pont Coubertin n'est pas l'endroit le plus fun de Toulouse ... je trouve ma place dans le sas 4h30 et quelques coureurs viennent discuter avec moi et me faire des éloges des foulées de Mazères ...
 
 
 
Le départ est donné et les meneurs nous propulsent sur l'asphalte à près de 11 km/h ... du coup je me freine et les laisse 200 m devant ... les toulousains profitent du changement d'heure et le long des 10 premiers kilomètres la foule est timide ... 10 km en 59'56 ...
 
 

 
Tous les voyants sont au vert les jambes répondent bien ... on continue ... pas mal de monde et d'encouragements jusqu'au semi l'ambiance se réchauffe, je garde mon rythme ... 2h07' au semi, je suis plutôt content mais ne m'emballe pas ... j'ai doublé les meneurs d'allure au 15eme et je fais confiance à mes sensations et mon gps ... le rythme me convient. Arrive la partie la moins intéressante du marathon entre Castelginest et Croix Daurade ... pas mal de monde commence à marcher, peu de monde au bord de la route ... la musique m'aide à passer ces 10 km "interminables" ... petite pensée pour Pierre au passage du 27eme km de Launaguet ... le chrono reste bon 3h04 au 30eme j'ai 10 min d'avance sur l'objectif, le moral et les sensations sont bons, je décide de poursuivre sur le même rythme. 
 
 
Au 35eme ... petit coup de chaud ... et oui comme un bleu ...  j'ai pas mis de casquette et le soleil bien présent me rappelle à l'ordre et je sens que je chauffe ... je lève un peu le pied et m'arrose cela coïncide avec le retour en ville, la foule, la musique ... c'est la fête ... y a plus qu'à finir ... au 37eme les courbatures apparaissent et ça commencent à tirer au niveau des quadriceps et des adducteurs ... mais je tiens bon ... Ma petite sœur est là sur la fin du parcours et ses encouragements m'aident beaucoup ... mais au 39eme les douleurs sont trop intenses et je suis obligé de vraiment lever le pied ... 
 

 
Les 3 derniers kilomètres vont être difficiles et mon avance fond comme neige au soleil ... de plus les tam-tams me sortent par les oreilles, trop de tam-tams tuent le tam-tam ... tant pis le dernier kilomètre se profile et l'essentiel est là ... 
 
 
 
je profite de la rue Alsace et des derniers hectomètres pour finir sur un rythme plus élevé et savourer mes derniers mètres de course ... sous les encouragements inattendus d'élèves !!! ... le tapis rose arrive ...
 
 
Voilà c'est fait ... et c'est avec une immense joie et une belle émotion que je boucle mon 1er marathon en 4h31'41" ... objectif atteint.
 
 
Je profite de mon "petit" compte rendu pour remercier tous les membres du MCP que j'ai pu croiser sur les entraînements et les courses et qui ont eu un petit mot ou un conseil à mon égard. Un merci tout particulier à Claude qui a longuement insisté et a veillé à mon assiduité sur mes premiers mois de course à pied et sans lui je pense que j'en serais pas là aujourd'hui. Merci à tous les "marathoniens" du club pour leurs précieux conseils, Michel, Jeff, Fabienne, Pierre, Cathy ... qui m'ont permis d'arriver à bon port. Sans oublier bien sur de remercier ma famille et en particulier ma femme, Laury et ma petite soeur, Aurélie pour leur soutien tout au long de ce marathon. Rendez-vous est déjà pris pour 2015 et un objectif de 4h !!!"
 
Nico



lundi 27 octobre 2014

Marathoniens !

La préparation sérieuse effectuée par Nicolas et Bachir a payé et bien payé ce dimanche matin à l'occasion du Marathon de Toulouse. En effet, les deux athlètes MCP ont parfaitement atteint leurs objectifs kilométrique en franchissant la ligne d'arrivée et surtout chronométrique en tenant l'allure qu'ils s'étaient fixée.

Nicolas termine son premier marathon en 4h30 en tournant comme un métronome (1h au 10 km, 2h07 au semi et 3h12 au 30eme). Malgré un final un peu difficile il boucle la distance mythique en réalisant un magnifique exploit !

Bachir était parti pour passer sous la barre des 3h et il termine en 2h56 à la 69eme place sur 2777 coureurs. C'est juste énorme ! En plus il a eu le temps d'apprécier l'ambiance tout au long du parcours et il n’oublie pas de remercier tous les membres du club pour leurs encouragements via les SMS et internet.




Nous attendons des photos de Nicolas et leurs comptes rendus dans la semaine.

En Ariège il y avait aussi une épreuve ce dimanche et cela se passait du côté de Rabat les trois seigneurs pour la course de la Courbière.
Pas moins de 8 coureurs MCP étaient au rendez-vous.
Nito 23 eme, Hervé 32 eme, Thomas 41 eme, Jean-Mau 49eme, Christophe 50 eme, Pierre 69 eme, Claire 83 eme (5eme de sa catégorie !) et Patrick R 86 eme,
Une belle représentation et de jolis résultats.

jeudi 23 octobre 2014

Dimanche c'est marathon

Ce dimanche nous aurons tous une pensée pour Bachir et Nicolas qui s'attaquent à leur premier marathon.
Cette distance mythique qui fait rêver tant de coureurs est une des épreuves les plus exigeantes de la course à pieds. Nos deux coureurs se sont bien préparés et nous seront en lien étroit avec eux en suivant l'avancée minute par minute. Les organisateurs proposent le lien suivant



Mais nos deux champions ne seront pas les seuls en compétitions ce dimanche car Christophe, Nito, Patrick et Thomas seront de la fête lors de la traditionelle épreuve de la Courbière qui d'année en année est de plus en plus difficile.



 Départ collectif à 7h45 du Séminaire.

Nous vous donnerons des nouvelles de nos champions dimanche dans l'après-midi.

dimanche 19 octobre 2014

En vélo, à pieds et même au bords de l'eau.

Ce dimanche, deux épreuves ont retenu l'attention des coureurs MCP.
La première, le "run and bike" de Péchabou qui avec plus de 500 participants a dépassé largement ses assistances antérieurs. Nito et Thierry D. se classent à la 43 eme place en 1h39 pendant que Patrick G. allié avec un collègue de Nito terminent 7mn plus tard.
Vélo et course à pieds ! encore une course originale. Bravo messieurs !


Plus classique, mais non moins superbe, le tour du lac de Montbel, où la délégation MCP était riche.
Voici les champions par ordre d'arrivée :


Thomas  (1h15) ; Alex  (1h20) ; Aurélien  (1h24) ; Pascale et Fabienne (1h32) ; Aude (1h43) et l'éternel Roger en moins de 2h.







Voici le récit d'Aude :
" Voilà, c'est fait! Malgré des résultats plutôt bas, pour un premier trail j'étais contente de moi dans l'ensemble. J'ai mieux gérer mon alimentation et surtout mon stress, du coup j'ai vraiment profiter du plaisir de la course dans un environnement superbe et une petite équipe du MCP très marrante. Claire aura manqué la bière offerte, qui fut très appréciée! Je remercie Aurélien de m'avoir vivement encouragée à m'inscrire et pour sa conduite."


jeudi 16 octobre 2014

100 miles en paroles


Voici le récit de la Grande Traversée de David


Tout d’abord c’était un rêve de franchir la barre des 100 kms mais en montagne bien sur, cette première édition des 100 miles tombait idéalement dans le calendrier et également au niveau géographique. Il m’a fallu attendre le trail des crêtes avant de me décider à franchir ce cap qui me semblait jusque- là insurmontable. Après avoir validé mon inscription, je me suis rapidement tourné vers Michel pour profiter de son expérience et de ses nombreux conseils. Tout d’abord la préparation, j’ai continué à enchainer les randonnées en montagne afin de travailler l’endurance et la musculature puis à partir du mois d’Aout je suis passé à des sorties longues en course à pied souvent accompagné par Michel et ses conseils.
Ma plus grosse inquiétude était principalement la gestion de la course et l’alimentation, la aussi j’ai écouté et mis en pratique tout ce que j’ai pu lire et entendre. J’ai préparé ma course physiquement bien sur mais aussi psychologiquement en tronçonnant le parcours en 3 étapes (toujours les conseils de Michel), calquées sur les bases de vie sans aucun objectif de temps, seulement voir la ligne d’arrivée sans trop de casse et profiter pleinement de ce moment.


Etape 1 : Vernet les bains => Arles sur Tech
Le début de course me convient parfaitement puisque nous entamons directement la montée vers le refuge des Cortalets sur le massif du Canigou, 9kms et 1500m D+. Je suis dans mon élément et tellement heureux enfin de partir, je gère la montée en fin de peloton sans puiser dans les réserves. Le paysage est magnifique et le temps très clair.


Passé le refuge nous entamons une longue descente sur Arles en passant par plusieurs autres refuges. Je suis assez surpris du parcours qui est bien plus technique que prévu, les sentiers sont très étroits et rocailleux, les passages ou nous pouvons nous relâcher sont assez rares, la concentration doit être permanente. Nous passons par des paysages sublimes et par endroits nous pouvons même apercevoir la Méditerranée, mais elle semble tellement loin que je repense souvent au conseil de mon ami Nahu : un pas après l’autre jusqu’a la mer et ça va passer. J’arrive enfin à Arles sur Tech, Patricia m’attend à l’entrée de la ville et nous faisons 2 kilomètres ensemble ce qui me fait beaucoup de bien. Je suis assez frais mais les jambes ont beaucoup plus travaillé que ce que j’avais prévu du à la technicité dû parcours. Arrivé à la base de vie, je suis totalement pris en charge par « l’assistance MCP », Patricia, Agnès et Pablo sont aux petits soins, le temps que je me change et mon sac est refait sans même que je m’en rende compte.



Etape 2 : Arles sur Tech => Le Perthus
Je sais maintenant que les choses sérieuses vont commencer car je vais arriver sur un kilométrage encore jamais réalisé. Je démarre d’Arles en pleine forme (un peu trop) car j’ai passé environ 30mn avec les filles, nous avons rigolé et j’en oublie un des nombreux conseils de Michel, il faut gérer les moments d’euphorie sous peine de le payer cher par la suite. Dés le départ de la base de vie nous attaquons un kilomètre vertical je pars avec le sourire et trop rapidement, je double 2 groupes sans trop m’en rendre compte et à peine passé le moitié de la montée tout s’écroule et  je peste de ne pas avoir écouté, tous les coureurs passés me doublent avec quelques mots d’encouragements. Je suis pratiquement à l’arrêt, les jambes ne veulent plus monter. Je passe le sommet et subi toute la descente avant d’attaquer la difficile montée vers le puits à glace. La je rentre dans un monde inconnu c'est-à-dire au-delà des 50 kilomètres et je ne suis pas à la moitié, un ravitaillement au sommet et je descends vers Las Illas ou je sais que je vais revoir Patricia Agnès Pablo ainsi que Claude et Fabienne venus pour nous soutenir.


 J’arrive de nuit et toute l’équipe est venue me retrouver sur le sentier descendant au village, je suis au bout et je m’en veux d’avoir brulé tant d’énergie dans cette montée.
Je me ravitaille pendant que tout le monde s’occupe de moi et j’en profite comme à chaque fois pour prendre des nouvelles de Michel, je repars accompagné sur 3 kilomètres par Claude et Fabienne et suivi en voiture par Patricia, cela me réconforte et me redonne des forces. Je les quitte en leur donnant rendez vous à la base de vie du Perthus, il reste 16 kilomètres et un col qui seront interminables de nuit et sur une portion terriblement ennuyante, je suis épuisé et le moral est au plus bas.
J’arrive à la base de vie sans forces  et avec beaucoup de douleurs mais nous sommes tous dans le même état, il faut tous les encouragements de Claude et Fabienne et la force de Patricia pour me permettre de repartir, il est minuit et  il me reste environ 10h de course pour rejoindre l’arrivée.


Etape 3 : Le Perthus => Argeles sur mer
Cette 3eme étape je l’attendais avec impatience car j’étais impatient d’en découdre avec la course de nuit en montagne, l’entame après le Perthus est sérieuse avec une montée longue et sèche, je passe la première partie de nuit seul avec un sentiment de liberté qui me fais presque oublier la fatigue. Je suis dans un élément qui ne m’est pas inconnu, j’aime être seul en montagne.



Les choses se compliquent dans la montée de l’Ouillat, le brouillard arrive très rapidement et il est même difficile de voir le sol avec la frontale, le balisage est trop juste et à chaque pas il y a un risque de s’égarer. Arrivé dans un bois je rejoins une concurrente des 100 miles terrifiée et perdue qui me supplie presque de l’emmener avec moi, nous avançons doucement tous les 2 avant d’être rejoint par un Andorran. Nous arrivons sans encombres au refuge et la nous apprenons que la course est modifiée pour des raisons de sécurité, nous ne faisons pas le sommet et la crête mais nous devons rejoindre le col sur une piste par groupe de 3 ou 4 au minimum. Une 4eme concurrente se joint à nous et nous partons pour une longue galère, difficile de suivre la piste tant le brouillard est épais et pas de balisage car cet itinéraire n’était pas prévu, le vent se fait violent et la pluie vient augmenter la difficulté. Le groupe de 4 est solidaire et nous gérons tous ensemble les temps forts et faibles de chacun, nous arrivons au bout de 3h30 environ sur un campement avec des signaleurs qui nous montrent la direction à prendre pour entamer la descente annoncée terrible sur Lavall.
S’en est trop pour nos 2 collègues féminines, frigorifiées et épuisées elles décident de rester au campement pour prendre du repos, je repars avec le concurrent Andorran. J’erre sur ce qui me semble être un plateau mais difficile de se faire une idée tant les conditions sont délicates, le balisage n’est pas assez important et je peine pour trouver le chemin, nous trouvons un concurrent arrêté et perdu qui se joint à nous et tant bien que mal je réussis à emmener mes compagnons sur le sentier de la descente sur Lavall.


Cette portion est terrible, 4 kilomètres de descente dans les roches par endroits équipés de corde, vu les conditions et la fatigue (officiellement au 95eme km mais à 105 sur les GPS) cette partie est très dangereuse et je laisse filer mais 2 compagnons car je n’ai plus de force dans les jambes, chaque pas est un calvaire et surtout je ne veux pas me blesser car maintenant j’en suis sur … j’irai au bout.
Je mets plus de 2h30 pour effectuer la descente et j’arrive au dernier ravitaillement sans gros bobos, maintenant il reste une difficulté puis ce sont les 5 derniers kilomètres vers l’arrivée.
Le jour est levé et il fait beau, je fais un petit « check up » et finalement tout ne va pas si mal. Je suis fatigué bien sur mais je sens qu’il me reste des forces, il faut profiter du final alors je gère bien la dernière montée et j’arrive à doubler 2 concurrents.


J’attaque la descente et je me rappelle que Claude et Fabienne ont promis de venir à ma rencontre, il me tarde de les trouver. Ils me récupèrent avant Valmy et nous finissons tous les 3, ils m’encouragent sur la dernière heure, je ne peux pas trop parler mais je profite de leur présence.



A l’entrée d’Argelès nous retrouvons Patricia et ensuite c’est le final sur le port, lorsque je vois enfin l’arche tout au bout de la ligne droite avec Michel Agnès et Pablo, j’ai du mal à dissimuler mon émotion, tout le monde est là  c’est un moment unique et je suis fier d’être arrivé.

J’ai vécu cette épreuve non pas comme une compétition mais plutôt comme une aventure humaine car les échanges avec certains concurrents ont été enrichissants.


mercredi 15 octobre 2014

100 miles en images

Nous vous proposons de traverser en images la superbe aventure vécue ce week-end avec David.
Plus que de grands discours, ces quelques photos permettent de se rendre (un peu) compte de la beauté des paysages traversés, de l'attention apportée par nos proches et nos amis et surtout de l'émotion que nous ressentons au fur et à mesure que les kilomètres s'enchainent.


lundi 13 octobre 2014

100 miles... suite... mais pas fin

Avant un compte rendu complet et de nombreuses photos (dans la semaine), voici juste quelques mots pour conclure le superbe week-end de course que nous venons de vivre avec David.

Nous avons terminé ! Nous avons bouclé la première édition du 100 miles Sud de France !
Si j'insiste autant, c'est que cette épreuve fut particulière éprouvante. Pour en témoigner sur le 110 km, seulement 219 finishers (sur 399 partants) et sur le 167 km 136 finishers sur 349 partants.


David a vécu un baptême grandiose dans le monde de l'Ultra ! Il a débuté par une épreuve incroyablement difficile et il est allé au bout (de lui même et de l'épreuve) malgré de très nombreuses douleurs. Il s'agit d'un véritable exploit dont tout le club  peut-être très fier.



L'ultra trail, c'est certes de la course à pieds en montagne sur de longues distances, mais c'est avant tout un moment de communion en famille et entre amis et pour cela le 100 miles restera un très grand moment.
En effet, Patricia, Agnès et Pablo ont été présents durant toute la course et ils nous ont apporté toute l'aide et le réconfort nécessaire pour aller au bout. Mais nous n'aurions certainement pas bouclé cette épreuve sans le soutien énorme que Fabienne et Claude nous ont apporté !
Ils ont été présents et à nos côtés durant les moments les plus compliqués de la course et ils nous ont porté jusqu'à la ligne d'arrivé. Un immense merci à tous les deux !!!

Nous tenions également à vous remercier tous du fond du cœur pour toutes les marques d'amitiés dont vous nous avez témoigné. Les messages que nous avons reçus, avant, pendant et après cette épreuve, apportent une force et une envie indispensable. 
Merci !

 C'est bien cela l'esprit MCP !


mercredi 8 octobre 2014

100 miles

Ce week-end la cigogne va prendre de l'altitude (et balader quelques kilomètres) puisque David et Michel se lance à l'assaut de la première édition de la Grande Traversée et du 100 miles Sud de France.



Au programme, la traversée des Pyrénées Orientales par les sommets en suivant la frontière Espagnole.

David démarre samedi matin à 5h de Vernet les Bains pour la Grande Traversée (110 km et 5000 m+)



Michel démarre vendredi à 15h de Font Romeu pour le 100 miles (167 km et 7800 m+)



Les deux devraient arriver dimanche au petit matin sur la plage d'Argelès sur Mer.

Pour avoir plus d'infos cliquez ici  
et pour suivre la course en direct cliquez ici

lundi 6 octobre 2014

Résultats du we

Deux coureurs MCP étaient sur des lignes de départs ce dimanche.

Commençons par Olivier qui participait à la course des 1000 maîtres à Bordeaux.
Il a réalisé un très bon chrono sur 10 km: 44 mn 45 et  termine 117 ème /700 participants.

Plus proche de nous, Thomas avait choisi de participer à la "Cours Y verte". Voici son compte rendu



"La pluie a eu raison de moi, je me suis contenté du 10km sur la voie verte... Parcours très roulant, je me place rapidement à la 5ième place, gardant toujours en vue les 3 coureurs qui me précédent sans pouvoir les rattraper (je ne parlerai pas du premier...). Malgrè un petit problème d'organisation qui a fait parcourir près de 2km supplémentaires au groupe de tête, je termine tout de même en 5ième position (4ième chez les hommes, second chez les seniors) sur 46 participants."

Deux belles performances. Bravo messieurs !

A noter le dimanche 19 octobre la course du "Tour du lac de Montbel". Il ne reste plus beaucoup de dossards, alors su vous êtes intéressés, il ne faut pas tarder à s'inscrire.

samedi 4 octobre 2014

Assemblée Générale

 L'Assemblée Générale MCP s'est tenue vendredi 3 octobre en présence de Jacques Pujol (Premier adjoint) et de Louis Marette (Maire de Mazères).
Après les traditionnels bilans moral et financier le bureau a démissionné et.....a été réélu avec la présence supplémentaire de Claude. L'élection des trésorier, secrétaire et du président interviendra dans les plus brefs délais conformément aux statuts de l'association.




Voici le support utilisé lors de l'AG qui tient lieu de compte rendu.

mercredi 1 octobre 2014

Assemblée Générale

Vendredi 3 octobre à 18h30 (Mairie de Mazères) aura lieu 
l'assemblée générale de Mazères Course Pédestre.

L'ordre du jour est le suivant :
  • Bilan moral
  • Bilan Financier
  • Election du bureau
  • Projets 2014/2015
A l'issue de la rencontre nous vous inviterons à partager le verre de l'amitié.

Venez nombreux vous informer, 
vous inscrire ou vous ré-inscrire !