lundi 22 avril 2019

Une édition à tout casser !!!

De très très belles épreuves et des performances en cascade... comment résumer mieux le Trail des Citadelles vécu hier par les membres MCP ?

Commençons ce récit par une pensée pour Christophe C. qui n'a pas pu prendre le départ à cause d'une blessure, mais aussi par une pensée pour Bruni qui après un départ canon sur le 70 km  a été victime de problèmes gastriques et contraint à l'abandon.

Sur la distance de 25 km c'était une première pour la plupart des traileurs MCP.


Christina a motivé Ghislain pour qu'il se lance pour la première fois sur une telle distance. Et pour une première ce fut une belle réussite bien que Christina ait souffert d'une vieille blessure.
C'était également une première pour Guillaume qui a débuté la course il y a tout juste une année et qui enchaîne les distances et les formats avec plaisir et réussite. Thibaud R. était également sur la ligne de départ pour son retour à la course à pieds il n'a pas choisi la facilité.

Et que dire de Gérémie qui après une course bien gérée termine à une superbe 3eme place au scratch.


Un immense bravo à tous les cinq !!!

Sur le 40 km, c'était également une première pour Patou (accompagnée par son coach personnel David  ;-)...


... et pour Régine, qui s’essayait aux longues distances après avoir tout remporté dans la région sur les distances inférieures.

Patou a été sérieuse et comme à son habitude elle est allée au bout de la distance avec brio.

Régine de son côté a été fidèle à sa réputation acquise à force d'entraînement. Pour elle aussi cette première fut couronnée de succès puisqu'elle offre le deuxième podium MCP de la journée en s'adjugeant la 1ere place de sa catégorie.



Sur le 55 km, Philippe poursuit sa très belle saison et prouve qu'il a bien récupéré de son escapade dans les Açores ;-).



Sur le 70 km ce sont trois habitués de telles distances : Bruni, Damien et Boris et un novice : Maxime, qui se sont mesurés à la course la plus longue de la journée.


Pour Bruni malheureusement l'aventure a tourné court, mais pour Damien et Maxime ce fut une bien belle journée. Difficile, douloureuse mais qui s'est terminée avec le maillot de Finisher et donc avec le sentiment du devoir accompli et une légitime fierté.

Enfin le dernier exploit de la journée est à mettre au crédit de Boris qui a frappé un grand grand coup en entrant dans le top 10 d'une course très relevée.

Boris termine à une magnifique 7 eme place au prix d'une course remarquable de régularité et de sérieux.

Pour terminer voici le compte-rendu de Maxime qui s'est lancé hier dans son 1er Ultra !

"Voici mon compte rendu du trail des citadelles. Un peu long mais je n'ai jamais couru aussi longtemps 😁

Première expérience pour moi sur une distance supérieure a 40 km. Depuis quelques semaines, il était prévu que je coure avec Pascal, un ami avec qui je cours depuis plusieurs années maintenant, et qui est un habitué des citadelles. Ces derniers jours Damien avait également proposé de m'accompagner. 
C'est donc à trois que nous partons. Un départ prudent. Ça bouchonne un peu. On sent que Damien a des fourmis dans les jambes, mais il fait l'effort de patienter. 
A Belesta, tout va bien lorsque l'on rejoint notre "super supporter" Nito, et Philippe qui s'apprête à s'élancer. J'avais sur mon téléphone les temps de l'an dernier de mon ami Pascal. A Belesta, on est dans les temps, une minute d'avance. On poursuit jusqu'à Fougax. Ça va encore. Mais je sens que Damien a de bonnes jambes, et peut poursuivre sur un rythme plus soutenu que le mien. On parvient a le convaincre de ne pas nous attendre. Heureusement, car peu avant Montségur, je commence à ressentir une douleur au genou droit. Rapidement, je ne peux plus courir. A Montségur, je cherche désespérément un médicament qui pourrait m'aider à faire passer la douleur. J'en trouve finalement un a Montferrier. On limite la casse, on n'a que 5 minutes de retard sur le temps de l'an dernier. Petit a petit, je parviens a trottiner dans les descentes. Ça va mieux. A Roquefort, je retrouve Philippe, qui souffre aussi mais garde le sourire. J'ai faim, alors je prends le temps de manger. Il reste 11 km. Je vois mes parents, je fanfaronne un peu en disant qu'il reste 10 bornes, que ça va aller...bien mal m'en a pris. Un km plus loin, je n'ai plus de force. Je vois flou. J'ai très froid. Obligé de m'asseoir sur le côté a plusieurs reprises. Les coureurs qui passent me demandent gentiment s'ils peuvent m'aider, si ça va aller. L'abandon n'est pas loin. Mon ami Pascal me passe une seconde veste que j'enfile. Je marche doucement, avec difficulté. Pascal m'encourage. A Raissac, on a perdu 30 minutes sur le temps de l'an dernier... Et il reste cette fameuse côte...Et là, je me sens mieux. J'ai chaud, je dois enlever la veste. Je suis mon ami sans trop peiner. On reprend quelques coureurs dans la montée. Arrivé au sommet, il reste encore quelques km de plat. Je propose a mon ami de trottiner sur ce qu'il reste. Je me sens mieux, ça sent la fin! Je termine en 12h16, 25 min de plus que le temps de mon ami l'an dernier. 
Je retiens de cette première expérience qu'on ne se lance pas comme ça sur une telle distance... Niveau entraînement, j'ai quand même eu de bonnes jambes jusqu'au bout, même si je n'ai repris l'entraînement qu'il y deux mois. Mais on n'est pas a l'abri de pépins physiques comme cette douleur au genou, ou ce gros coup de moins bien qui m'a ralenti entre Roquefort et Raissac et qu'il faut apprendre à gérer. Sans la patience de mon ami, je ne serai certainement pas allé au bout...
Merci enfin aux membres du club pour leurs encouragements!"
Maxime


Des podiums fantastiques, des premières fois, des courses en couple, des coureurs qui sont allés piocher au plus profond de leurs forces... les Citadelles offrent toujours des moments rares qui permettent à chacun de partager leur passion !!! Bravo aux coureurs MCP, aux supporters, aux coachs Nito et Pierre et merci à vous tous pour ce bel esprit !!!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire