vendredi 29 octobre 2021

Victoire sur le raid des Bogomiles

 Retour sur la victoire de Boris sur le raid des Bogomiles.

Le récit du champion décrivant ses sensations au fil de la course.

C'est tard que j'ai décidé de prévoir une course en cette fin d'année, pas trop de motiv, ces quelques mois un peu compliqué et la Picariège a laissé des traces...
Pas trop le choix non plus, il y a le festa trail et ces 120kms caillasseés le 100kms roulant et tranquille du grc, et les templiers qui m'attire un peu mais déjà bien plein et trop de monde, trop commercial et trop tout
😣🤔.
Choix difficile de toute façon je vais charger et je vais tout donner... Le choix de la raison et de la facilité, 100kms c'est bien et ça suffira, maintenant va falloir ce mettre au boulot.

3/4 semaines ou j'enchaîne des blocs sortie course roulante et vélo dans mes amours de coteaux
💪✌️.

Jour j, ça commence mal autoroute fermé a Villefranche et je me retrouve bloqué au milieu d'un rassemblement de camions
😳😣. Je suis juste en temps il faut que je récupère le dossard et allez au départ a 15min a pied ou je prévois de me garer.. c'est chaud niveau timing mais ça passe un peu de cul pour trouver une place un sprint comme échauffement et gazzzz.

0kms/30kms
Ça va vite très vite et déjà un groupe de tête ce forme, Sentost devant sur un rythme de dingue, moi et 3 autres mecs en arrière a 10min. Va falloir calmer sinon ça va sentir le cramé, je prend mon rythme et en monté ça va plutôt bien je trottine doucement mais bien partout...😁 Et a ce petit jeu avec un autre mec du groupe on arrive rapidement à creuser un petit écart.
Juste avant le ravito du 30 on rejoint benoit qui apparemment a mal à une cheville ou talon.

30kms/50kms
Je me retrouve avec un acolyte qui finalement va pas me lâcher d'une semelle. Papotage et je comprend vite qu'il est du team endurance Provence et est suivi par son coach. Connaissance en commun, Martin kern faisait partie de leur team élite, donc je comprends qu'il va pas falloir s'endormir dans un buisson si je veux jouer les 1er rôle et si je veux vite rentrer à la maison.
Partie roulante, partie montante...ca court bien et en gardant mon rythme j'arrive à creuser un écart de 5min au château d'Arques kms 50.

50kms/65kms
Pause rapide au château, et en repartant je vois le second arrivée, je lui dit qu'il n'y a pas trop d'écart et qu'on risque de ce revoir rapidement.
Il n'est pas trop convaincu, c'est son 1er long et ne sait pas comment vont répondre ces jambes a partir de maintenant.
Cette partie monte progressivement mais sur une piste ou j'arrive à courir tranquille et où on arrive à rattraper les mecs du 160.
Je sent que quelques chose bloque aussi, un phénomène déjà vécu la déshydratation et cette envie de vouloir faire pipi et pas grand chose qui sort et d'une couleur rougeâtre....😭😭😭
Va falloir calmer et essayer de bcp boire au prochain ravito sinon ça va sentir le garage de réparation pour quelques temps.

65kms/80kms

Sur cette partie ça va ce compliquer, toujours cette sensation de pipi et j'ai le tfl au genou qui arrive...
Ça coince ça tire mais je cours, marche en montée, je ne connais pas les écarts mais je ne m'affole pas, il ce passera ce qu'il ce passera mais on arrivera tranquille au bout.
Ravito vers 72kms et je comprend qu'il n'y a plus d'écart, au moment de repartir je vois le second arriver, reboosté par son coach, aïe....vite je décide de rester plus longtemps au ravito et repartir avec lui pour prendre son rythme.
Ça relance bien je m'accroche et finalement ça passe plutôt bien, le partage m'attire bien en course donc, on s'accroche.
Juste avant le ravito du 80, c'est vite une évidence, on ce demande mutuellement si on fini ensemble ?? Parole parole !!

80kms/92kms
Même rythme Ça court pas trop mal sur le plat marche en montée en pensant que l'écart est fait avec le 3
Papotage, on discute de nos courses et il s'avère qu'il est marathonien (2h43 son record) et non trailer....et beh
😳😣
Ça commence à coincé pour lui surtout en descente et bizarrement bcp mieux pour moi...mais parole parole !!
On sort les lampes et bonne nouvelle il a perdu la sienne
😭😭 heureusement que j'en prend toujours 2, d'ailleurs il s'était bien foutu de moi...😁
Prise d'info sur l'avant dernier ravito au cas où et....le 3eme est a 2min....

Final reste 9.7kms....
Il ne faut plus chercher à comprendre c'est tout à bloc et ça passera.
On court mais partout ça ne bade pas il faut donner tout ce qui reste, on voit l'autoroute, puis les vignes, la cité..... c'est presque gagné pas de lampe derrière nous la ville, le dôme finish !!!! Ouffff
Victoire a 2, main dans la main exténué...sur un ultra sans nuit dehors, c'est un peu bizarre, moi qui aime ce moment magique où tu pense au temps où rien ne peut t'arriver !!

Je suis lessivé complet, et incroyable y'a rien a manger et à boire...pas possible !!! Ma Marmite !!!ma bibine !!!!
Je ne m'attarde pas, voiture aire de repos sur l'autoroute ça fera mon ravito d'arrivée un peu cocasse.
Je reviendrai dans cette cité mais pas pour le GRC désolé

Un grand grand merci à tous je vous claque une grande bise masqué.

Merci Boris pour ce résumé sincère et passionnant.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire